Par une décision du 26 février 2021, le Conseil constitutionnel a donné raison à la CFE- CGC : les salariés en forfait-jours réduit, à qui le bénéfice de la retraite progressive est aujourd’hui refusé, sont victimes d’une inégalité de traitement contraire à la Constitution.
les salariés en forfait-jours réduit pourront bénéficier de la retraite progressive.
Explication de cette décision et de ses conséquences dans ce document.